♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

Notre siècle avance à pas de géant et les progrès techniques font de même, Certains soulèvent même la question du remplacement de la main-d-oeuvre humaine, à court terme dans toute tâche, dès-lors qu’elles seront confiées à des robots suffisamment évolués..Plaçons nous donc à ce stade pour décrire le fonctionnement d’une telle société.

Ainsi donc, nous voilà transporté au sein d’une Entreprise dénommée: La 5ième dimension
La-dite société est installée au centre du quartier des affaires bancaires, dans une de ces tours gigantesques et occupe les étages du niveau, 15 ième étage au niveau 30 –Elle est aussi un partenaire agissant en Bourse dont l’importance est reconnue comme majeure sur la place et ses opérations de chaque minute en impose.
Les rouages de fonctionnement ont été répartis avec la structure suivante
. 1/3 de l’effectif humain affecté à la compréhension et l’interprétation des marchés
. 1/3 de l’effectif aux robots nécessaires aux simplistes fonctions de suivi et de saisie des données
. Le 1/3 restant, est bien-sûr, celui de la prise de décision: dénommés ‘Ordre de bourse’
La masse totale de tous ces employés, représente environ 90 personnes et permet à faire tourner rondement la Société,

C’est ainsi donc pas moins de 30 robots, particulièrement évolués, qui sont attachés aux fonctions de base de la Société, en poste (comme tout à chacun des humains) et leur capacité est tout simplement étonnante à manager l’énorme masse de données manipulées chaque seconde, voir mieux chaque 1/10 de seconde- leur efficacité dans ce domaine est impressionnante, elle est aussi primordiale!
Le pool robotique comprends environ 50 terminaux de capture de données qu’ils sont capable de manager grâce à leur mobilité en fonction des besoins et des éventualité de surcharges qui, peuvent apparaissent deçi, delà

Dans les événements qui vont suivrent, il est à connaître que les Robots fonctionnent ‘sans état d’âme’ – A leur puissance logicielle, à l’inverse des humains, il ne leur est permis que d’obéir aux ordres de leur chef de groupe désigné, et qui s’appelle ici: Cubot-One
Cubot-One, lui-seul, possède l’autorité de changer le comportement de ses congénères; il lui est appartenu un logiciel supérieur et ultime, en l’état des connaissances scientifique, à pouvoir diriger son groupe, par l’intermédiaire d’un code clé particulièrement complexe
A ce stade du fonctionnement global de la Société, « La 5ième Dimension » seul le PDG en est capable de transmettre ses directives à Cubot-One et ce dernier les applique à ses congénères par l’intermédiaire d’une clé, dont l’algorithme leur est attribué.
Ces diverses autorisations sécurisent le fonctionnement de La 5ième dimension

Cependant, Mr le PDG, a, auprès de lui un maillon indispensable , en la personne de M. ‘La -petite-voix

Afin d’apprécier la suite, des évenements, il est indispensable de connaître les attributions allouées à ce personnage (humain)….Ce dernier est une haute figure de l’apport des Robots à la Société > il en a déterminé toute les facultés bénéfiques inhérentes à leurs fonctions de travail particulièrement économiques.
Ainsi donc, et depuis quelques années, toutes les opérations boursières s’appuient , en premier lieu, sur l’efficacité de ce pool de robots, jusqu’ici sans défaillance
Jusqu’au jour où, une anomalie apparut
Celle-ci est conséquente au chef des Robots et les prémisses furent un comportement agressif dans l’aspect social du Robot-en-chef: ‘Cubot-one’
Cubot-One se permit l’autorisation de frapper ses congénères, pour une raison inconnue, et ceci, à chaque fois qu’ils se déplaçaient de poste à poste, en soit: un mouvement de bras pouvant les atteindre à n’importe quel endroit…Cette apparence de comportement, si répréhensible qu’elle soit, ne pouvait-elle pas être associée qu’à un mécontentement ? …mais la répétition alerta ‘La petite-Voix’ compte-tenu de ses responsabilités.
Il en fut très préoccupé, et le phénomène s’en alla de pis en pis—A l’étage des robots, l’atmosphère de travail, faisait craindre chacun des déplacements de ses congénères, un seul coup porté pouvait-être immobilisant.
La petite-voix mûrit la réflexion que quelque chose d’anormal, était intervenu dans le logiciel de Cubot-One…et son appréhension du problème n’obtint qu’une issue: soit à isoler le Robot en chef, pour un check-up de ses facultés
La petite-voix transmit cette demande au PDG, et Cubot-one fut convoqué pour un examen en zone neutre – ce dernier ne put refuser l’audit, destiné à son bien propre.
Sur sa tête, on lui posa un casque garni d’une multitude d’électrodes et l’examen des résultats apparu sans appel: Une défaillance de circuit apparaissait clairement -En l’état, il s’agissait d’un court circuit malencontreux de son circuit imprimé -En l’occurrence, la détection des capteurs visuels de mouvement, qui, à eux seuls, déclenchaient une réaction de défense erronée > d’où la réactivité violente de Cubot-One!
En clair, tout mouvement de tout objet détecté dans son entourage le rendait agressif
Ses examens et son sort, furent rapportés au PDG -qui, va sans dire, en fut stupéfait et atomisé:
Que sera le pool robot dans les heures à venir ?
La panique s’emparait déjà de lui, puisque le fonctionnement de la 5ième dimension reposait sur les acquisitions de data’s de ce service primordial
Fort heureusement une routine de labeurs s’était instaurée dans la production du service et l’absence de Cubot-One n’eut pas d’influence immédiate, mais sans pouvoir perdurer car outre-demande de Data’s ne transitait que par leur chef, désormais hors-service.

La situation pouvait-elle redevenir normale rapidement?
La 5ième dimension ne pouvait fonctionner, absolument pas, dans une expectative Wait & see…il ne pouvait être exclus de posséder les mouvements de bourse à la seconde près!
Déjà, la corbeille s’inquiétait de constater la quasi nulle intervention de la 5ième dimension
Le PDG convoqua, avec l’urgence souhaitée, ses directeurs de service, à titre d’information et bien-sûr La petite-voix, responsable de la robotique, dans le ferme espoir d’une action immédiate
Dramatique, les éléments du rapport de santé du maître robot mentionnaient également :
la situation logicielle de Cubot-one comme s’aggravant de minutes en minutes -il en était maintenant incontrôlable
A tel point qu’il représentait un grave danger pour quiconque dans son entourage

La solution immédiate à son comportement actuel fut de l’isoler dans un couloir du 17ième étage
Dans l’état de panique qui prit lieu au sein de la 5ieme dimension, il convenait au PDG de réunir l’ensemble du personnel dans l’amphithéâtre, Robots y compris, pour un point de la situation
Son discours improvisé fut bref: “nous devons nous séparer des services de Mr le Robot en chef !”
Mais la petite-voix se fit entendre, à peine perceptible, mais capitale
‘Avec toute ma condescendance, je suis au regret de vous dire que Cubot-one ne peut être remplacé au pied-levé > aucun autre ne possède sa propriété à transmettre des ordres à ses congénères
La consternation s’empara de tous!
Le PDG reprit la parole pour annoncer que Cubot-two, serait en poste de façon imminente
La petite voix se manifesta de nouveau, mais cette fois ci, très proche de l’oreille du PDG
> Si remplaçant il y a, celui-ci devra être mandé auprès de la Fabrique….afin de posséder un logiciel codé de correspondance avec ses congénères
Le PDG rétorqua sèchement

  • Faite, mon cher, faite de toute urgence !

La fabrique contactée sur le champ, répondit que la programmation d’un clone demanderai un délai de quelques jours
INADMISSIBLE! s’insurgea la petite-voix
Et, la fabrique de suggérer:
Faite-nous parvenir un robot subalterne et nous pourrions faire un update de ses facultés au rang de chef
auquel nous appliquerions le code nécessaire- solution d’urgence!
Il faut savoir que le chef Robot, possède un codage de transmission avec ses congénères particulièrement compliqué, composé de telle sorte
> numerous pass coding tree !!
Par suite, Le PDG réagit très mal à ce délai, mais que faire autrement?
Et, c’est toutes sirènes hurlantes, que le transport de l’un d’eux, eut lieu à La Fabrique
Pendant ce temps il était nécessaire de maîtriser Cubot-One, dont les réactions de violence, empiraient de minutes en minutes- Il n’était même plus possible à quiconque d’accéder au couloir du 17ième étage, sans être réduit à l’état de mort
Le PDG, restant informé de l’état de son Chef-des-robots, déclara qu’une solution terminale se devait d’être trouvée, il s’en suivi une nouvelle convocation à l’amphithéâtre, afin d’opter à la meilleure des solutions
Certains humains élevèrent la voix pour une capture soft, à l’encontre de ceux désireux de la manière forte
Rapportons les solutions avancées
– La destruction massive, à l’aide d’un calibre d’arme 36mm en pleine tête
– La capture soft, à l’aide d’un filet à maille d’acier
Le PDG balancait entre ces 2 solutions finales
L’humanité a des états d’âmes et la deuxième solution fut envisagée
Par cette dernière, on aborde là, une méthode connue des temps spartiates. La mise-en oeuvre se devait d’être aussi courte que possible, sans dégât majeur aux humains…C’est donc aux robots, qu’il serait indispensable de faire appel
Malencontreusement la petite-voix se fit encore entendre
– Les robots ne sont en aucun cas capable de s’entretuer, leur logiciel programmé le leur interdit formellement, et quand bien-même: Tout mouvement dans le couloir, capté par Cubot, ne serait-ce que l’entrebaillement d’une porte, le précipite à la destruction de tout intru
– Quant au gros calibre, la détection ultra fine de l’environnement, qu’il possède, lui permettrai d’anticiper l’obus se dirigeant vers lui et donc de l’éviter
La perplexité de l’assistance fut totale à la suite de ses remarques
Ainsi donc, constata le PDG, il ne nous reste que sa mort prolongée par la fin de ses ressources de batterie, et par conséquent la condamnation du 17ième étage pour un temps indéterminé.
La petite-voix, encore elle, n’osa guère murmurer, avec une sensibilité très humaine
Puis-je oser vous suggérer M. le PDG, une remise à niveau de cubot-one ?
La réponse s’avéra tranchante
Cà suffit, vous êtes vous-même viré, à l’instant même

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :