♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

LOIS FEMINISTE

NUL ne contestera les condamnations de faits avérés de maltraitance faits aux femmes.
Les plaintes pleuvent à la une des médias
Mais le problème qui se dessine, en quelques cas, notamment assez rare, pourrait s’apparenter à une éventuelle forme de ‘mise en condamnation’ de sa tierce partie
Soit ce billet d’un journal de presse
« La mésentente du couple existait jusqu’à la vengeance de l’épouse-Celle-ci ne pensa rien de mieux que d’adresser un certificat médical de blessures, attribuées à son mari, à la Gendarmerie proche. En vérité, il ne s’agissait que d’une chute accidentelle de sa part sous une emprise médicamenteuse. L’ITT préconisée du médecin de 6 jours, jointe à sa déposition à la Gendarmerie du lieu, a rapidement clôt le dossier à l’adresse du Procureur de la République. Ce qui  conduisit légalement à une sanction pénale du mari.
[arrêté d’assise à 2 ans de prison, du 07/07/2019-En appel à ce jour] »

Ce cas isolé montre à quel point
Il devient aisé de se débarrasser de son époux
😀

(vous y noterez l’incapacité de défense du mari, au regard d’une juridiction implacable!)

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :