PARAGRAPHE (1) de MISERES

Les peuples se révoltent aux quatre coins de la planète, disons à des échelles différentes pour une cause légitime -Celle de la pauvreté, liée à une inégalité flagrante.
Celle des pauvres côtoyant, à 2 pas, l’exaspérante volupté d’existence des nantis.
Les écarts d’existence sont de plus en plus grands, au fur et à mesure que le spectacle de la richesse s’affiche à leur porte.

Constructions étrangères

Faites la différence entre le plaisir, de les observer, comme les touristes au zoo! (le voyeurisme de la tourista)
Les autochtones vivent à 2 $ par jour, quant leur travail en rapporte 1000 au manège financier international.
Cet aspect monstrueux est exacerbé par la venue du tourisme des classes moyennes
De petites communautés paisibles et tranquilles se voient octroyé leurs biens à vil prix, à des visiteurs inopportuns > Rivages du lac Atitlán et villages mayas ‘modernes’ au Nicaragua.
Ne se sentent-ils pas offusqué dans leur humble et honorable vie?

Plus près de l’ignominie ‘du bien mal acquis’ est le Portugal > Le remède décidé, par son directoire, qui apparaît dans l’absolu obligatoire, est une imposition diversifiée à l’invasion
(Le Portugal agit là, en reconnaissance de son histoire de conquistadors)

Extrait de OUEST-FRANCE & Jornal de Negocios : ‘Les résidents non habituels (sic) ne bénéficieront plus d’une exemption d’imposition…’ enfin!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.