♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

Archives de la catégorie ‘Voiles’

Un cours d’écopage (MINI 6.50-SAS)

La grosse douche !
Extrait

trappe de visite

Aux premières lueurs de l’aube, je comprends que la crash-box – c’est-à-dire le compartiment étanche à l’avant de la coque – est complètement plein d’eau. Des filets suintent par la trappe… Il n’apparaît pas très malin d’aller voir ce qu’il se passe à l’avant avec le bateau qui fonce comme un damné sous pilote. J’affale donc le spi. Il faudra que je pousse avec mes deux pieds pour décoller la trappe tant la pression de l’eau est importante dans le compartiment. Résultat : une sacrée douche, je finis trempé de la tête aux pieds.
Après une grosse mission écopage où je sors une douzaine de seaux, je constate que je prends l’eau par le collage d’une petite tôle d’étanchéité (non structurelle) qui s’est fissuré sous la pression, tout à l’avant du bateau… L’entrée d’eau n’est pas importante mais à chaque vague, la pression crée un geyser à l’intérieur de la crash-box. Rien de dramatique en soi, il s’agit uniquement de refaire le collage proprement avec du sika, une pâte imperméabilisante. Seulement ce qui prendrait 15 minutes à terre ou au ponton prends une toute autre ampleur quand le bateau avance et surfe dans les vagues…
Je fais une première réparation alors que je n’ai toujours pas renvoyé de toile devant mais à chaque vague je vois de nouveau de l’eau rentrer. Je temporise encore un peu pour laisser le sika durcir un minimum. Un acte de patience d’autant plus dur à faire que je vois François Jambou revenir sur moi puis passer à mon vent et disparaître devant mon étrave… Je remets une petite couche de sika et renvoie le spi medium. Le bateau réaccélère, je prends toujours l’eau de façon significative, je sors environ deux seaux toutes les heures…
….Le nez du bateau est soulagé à une autre allure… cela me permet de peaufiner encore un peu l’étanchéité de ma réparation, je ne sors plus qu’un seau toute les heures… mais j’ai quand même bien l’impression d’être un Shadok !

Veuillez réaliser la maîtrise d’un marin seul à bord!
Vidéo: http://www.axeltrehin.com/sites/default/files/pictures/2018/09_SAS2/sas2.mp4
———————————

Lors de l’apparition d’une voie d’eau, l’événement engendre, pour beaucoup, un début de panique
Sans faire dans le comique, l’affolement s’empare du bord: Qui se précipite sur la pelle à poussière, qui de serpillières et d’autres recherchent désespérément la pompe à main…le paroxysme dans la peur fait envoyer les bouées et les radeaux par dessus bord!
C’est à ce moment qu’il faut reconnaître au maître d’équipage de savoir contrôler la situation
Le bon réflexe est un colmatage sérieux de l’entrée d’eau
# méthodes, s’évaluent # gravité
> Le Sica de jointement, la résine rapide avec mat &/ou l’application d’un bouchon de tissu imprégné, voir d’un panneau d’obstruction étayé (en attente d’évacuation) …
Chacune revient à l’absolue maîtrise du chef de bord
——————————-

PS: Please, soutenez Axel Tréhin par un don d’encouragement / son site: http://www.axeltrehin.com/

UN MARIN HONORABLE (GGR)

Golden Globe Race: Démâtage d’Olleanna du skipper Are Wiig

PPL PHOTO AGENCY – COPYRIGHT FREE

From:  courseaularge.com

Alors que la flotte arrive à la hauteur du Cap en Afrique du Sud sous des vents violents, on a appris hier à 16h30 que le skipper Are Wiig a signalé que son voilier de 32 pieds Olleanna avait été retourné à 360° et à démâté à environ 400 milles au sud-ouest du Cap.
Expert maritime âgé de 58 ans, originaire de Svelvik, en Norvège, l’un des 12 marins participant à cette course solitaire sans escale autour du Globe se trouvait sous le pont alors que le voilier subissait 35-45 nœuds et une mer de 7 à 8 mètres. Un hublot de cabine a été brisé, mais Are a indiqué qu’il n’était pas blessé et que la coque n’avait pas été endommagée. Il a rapidement libéré le mât et le gréement loin de la coque mais a laissé l’étai qui est désormais suspendu à la proue du bateau dans l’eau avec la voile attachée agissant comme une ancre de mer.
Don McIntyre, le président de la course GGR, qui a répondu à l’appel d’urgence Wiig à rapporté que le skipper « était confiant et en contrôle. Son système de régulation d’allure s’était brisé et avant de se faire retourner, il a barré à la main pendant 7h consécutives. Au fond du bateau, tout est sans dessus dessous, (hihi) mais il prévoit de ranger et de surveiller la situation, puis d’élaborer un plan. Il a tout ce qu’il faut pour monter un gréement de fortune. Are a confirmé qu’il n’avait PAS activé son EPIRB et qu’il n’avait PAS besoin d’aide pour le moment. Tout son équipement de sécurité est en bon état. Ses communications par satellite fonctionnent bien et il a toute l’électricité nécessaire. »

Le yacht le plus proche de la position d’Are Wiig est Biscay 36 Hanley Energy Endurance de Gregor McGuckin.
Le PC course aux Sables d’Olonne surveille la situation – Don McIntyre déclare: « Nous avons alerté la flotte de la GGR, mais comme Are n’a pas demandé d’assistance à ce stade, nous n’avons demandé à aucun voilier de se détourner de sa route » Hier soir, Wiig a appelé le PC course pour confirmer que la situation à bord était stable. Il se préparait à réparer le hublot brisé et s’engageait à installer un gréement de fortune dès que les conditions le permettront et à se diriger lentement vers le Cap ».

Voilà un marin courageux, seul en mer!

 

 

 

Course au large-SAS-Mini 6.50

1 ière étape: Les Sables d’Olonne>Horta

C’est après ~ 1500 milles parcourus que la 3 ième place s’est jouée à une poignée de minutes

Ci-dessous l’illustration graphique (réelle) du duel de finish

QUIZ: L’intérêt de ce snapshot est de savoir QUI, des 2 concurrents au podium de la 3ième place, gagnera le challenge du choix de routes différentes?
> Au port d’Horta, 11 minutes séparent les 2 concurrents!

La réponse est à tenir compte des vents & des derniers bords à tirer….

Clic to know

 

 

Voyage à bord de L’Hermione

Ne tardez pas à vous inscrire

Marins#croisière

Link
Pour un tour en mer, sur mon vieux gréement (après mars *): 0637896654
* le mois pas la planète 😀

Mini 6.50 -TRANSAT-Suivre l’ Etape 2-

Pour ceux qui ont suivi l’étape 1 (Les Sables-Las Palmas)…C’est reparti pour (Las Palmas-Le Marin)
Ci-dessous un aperçu de position au 04/11

Ne manquez pas les actus

Transgascogne 6.50 -Les Sables~~Avilés

30/07/2015


Suivre la course (retour 05-07/07)

‘LE POT au NOIR’

« On dit tout et n’importe quoi à son sujet »
Une déclaration qui revient à la bouche de tout marin ayant fait ce passage obligé pour le Vendée-Globe
En bref, pour certains: les grains -pour d’autres: les déventes -voir un bug des instruments…Et même: il se déplace plus vite que le bateau !
Mais il laisse toujours quelques répits pour un moment inoubliable SI, on n’a une Champ à bord et un maillot de bain..&.Rare moment pour faire sécher son soutien-gorge & passer l’aspirateur 😀

Dès-lors on n’y a la tête à l’envers et ‘son navire aussi’ CAR la voilure devient tout à coup, hésitante…Malheur à celui qui n’a pas su la réduire comme pour implorer à bord: une ‘PAUSE’ !
Un moment troublant qui colle une ‘boule dans la gorge’ diront certains, avant de s’enfoncer dans l’univers inquiétant de l’hémisphère sud …
(Mon interprétation des ACTUS officielles ‘VG »)

Poteau noir

Poteau noir


LIVE REPORT

%d blogueurs aiment cette page :